L’assistante sociale en faveur des élèves

 

L’assistante sociale du Lycée Gilles Jamain tient sa permanence le jeudi matin dans l’établissement. Vous pouvez prendre rendez vous avec elle en contactant la vie scolaire ou en l’appelant directement  au lycée.

Pour qui ? L’assistante sociale intervient auprès des élèves et de leur famille dans le respect du secret professionnel.

Pour quoi ?  Pour soutenir les adolescents dans leurs difficultés personnelles spécifiques et leur permettre de rester impliqué dans leur parcours scolaire.

Avec qui ? Les adultes de la communauté éducative, les partenaires médicaux-sociaux extérieurs.

Comment ?   

 -L’écoute : Dans le cadre d’entretiens d’aide, c’est proposer aux jeunes d’exprimer leurs difficultés, leur mal être, leur  souffrance.  C’est accompagner et soutenir les parents dans leur rôle éducatif.                

 -La  médiation : Cela consiste à mettre en relation des professionnels, des membres d’une famille, des élèves, des professeurs, qui se trouvent en conflit ou qui ne parviennent pas à se comprendre. C’est tenter de renouer un dialogue rompu ou inexistant afin de trouver une solution au problème posé.   

-L’aide : L’aide requiert une compétence méthodologique, elle peut être matérielle, financière, ou s’inscrire dans l’accompagnement et le suivi des adolescents. Elle a pour finalité la prévention des conduites à risque.

Le fonds social lycéen : Il est destiné à aider les élèves qui vivent une situation matérielle difficile. Pour les boursiers et les non boursier, le fonds social permet d’apporter une réponse matérielle ou financière à des situations imprévisibles ou délicates compromettant le paiement des factures de demi-pension ou d’internat, d’un voyage scolaire, d’un équipement onéreux ou de toute dépense occasionnée par la scolarité. Pour faire appel au fonds social, il suffit pour le lycéen ou sa famille de rencontrer l’assistante sociale de l’établissement qui instruira la demande et la présentera à la commission chargé de l’attribution de l’aide. L’examen de cette demande se fera dans un souci de discrétion et de respect de la vie privée des familles.